Les comptes nationaux du Cameroun en 2018

Avec un taux de croissance du PIB qui s’établit à 4,1% en 2018 après 3,5% en 2017, l’économie nationale affiche non seulement une reprise, mais présente un regain de dynamisme dans les trois grands secteurs d’activité. Elle a ainsi tiré profit de la hausse des cours internationaux de matières premières (pétrole brut, cacao et coton), de l’amélioration de l’offre et de la diversification de son tissu économique, notamment la production de plus en plus grande du gaz naturel.
Du côté de l’offre, la croissance de 2018 continue d’être tirée par le secteur tertiaire qui enregistre une contribution à la croissance de 2,3 points, suivi par les secteurs secondaire (0,8 point) et primaire (0,7 point). Par branche d’activité, les branches commerce et réparation, bâtiments et travaux publics (BTP), les industries agro-alimentaires les banques et organismes financiers et l’agriculture vivrière ont porté la croissance en 2018. L’accroissement de la production de gaz naturel a fortement atténué l’impact négatif des activités extractives sur la croissance économique (-0,1 point après -1,1 point en 2017).
Du côté de la demande, la croissance de 2018 est principalement tirée par la consommation finale des ménages qui contribue de 3,0 points, suivie par la composante privée de l’investissement (2,0 points). Le solde des échanges extérieurs de biens et services se dégrade davantage ; c’est ainsi que sa contribution au PIB est négative de 1,6 point en 2018 après 0,2 point en 2017.

Télécharger le document


Your opinion interests us to better satisfy you!

1. 
What areas of statistics are you interested in?
2. 
Are the statistical data/publications you need available?
3. 
Are you satisfied with the statistical data/publications you have found?
4. 
How do you find access to data and publications?
5. 
General hints